B52

Dj's - Disc Jockey - Sono

 

 

 

 

 

 

 

Pour vos Événements à partir de 33 à 99 ans !... Un Disc Jockey Variés !
 

Dj en fonction de votre événement, par rapports aux tranches d'âges, au style de musique... Spécialiste, en années : 70, 80, 90, 00, 10, Vieux Machins, Funk, Reggae, Disco, Dance, Oldies, New Wave, Hip Hop, Latino, Actuel, Hits Commerciaux, Bollywood, Monde (Colombie, Espagne, Israël, etc,..) Nostalgie...


Matériel Sono & Light Complet...
à l'inverse de "certains" Dj cadenassé dans un style de Musique, l'on vous crée une véritable ambiance "Festive" !...

 

Demande Urgente Urgence
(Week-end inclus)

Nouveau "Lounge" Music
(Pour musique d'ambiance pendant votre cocktail, repas,...)

Fort d'une expérience de plus de 30ans, nous connaissons la plus part des Salles à Bruxelles et environs, il est évident que nous adaptions le matériel (Son et Lumières) en fonctions des différents Critères et Caractéristiques...


Cocktail,
Mariage
,
Réception
,
Événement
,
Anniversaire
,
Soirée Events
, Société,...
 

 

   


Sonorisation
(Matériel) avec Disc-jockey (Dj)


Une collection de30.000 Titres, à partir des années 50 aux hits actuels en passant par les musiques du monde : Latino, Espagnole, Italienne, Africaine, Exotique, Orientale, Russe, Brésilienne, Française,...

Les périodes Sixties, les Seventies, Les meilleurs Discos, Reggae, Rock, Twist, Zouk, des morceaux d'Anthologies, de la Dance, Hip-hop, Pop-corn, Vieux Machins, Ska, Funk, Salsa,... Les plus beaux Slows, Valses, Tangos, En passant par le Square-Dance, le Sirtaki, French Cancan et Titres à la demande...

 Une soirée dansante est le point final de votre Événement,
 Choisissez
un DJ Pro...

* Titres également à la demande avant, ou durant la Soirée...

Comprenant : L'installation : montage (avant l’arrivée des Invités), démontage
La soirée dansante jusqu'à 2h du matin, supplément de 25€ par ½ heure supplémentaire
Le show de lumières (Effects lumineux complets) agrée CE*
Musique variée à prédéfinir, à partir des années 60 aux Hits actuels
Matériel et prestation professionnelle !...
Musique de fond (à prédéfinir) pendant le cocktail ou le dîner/souper (automatique, c.-à-d. sans Dj)

 

Prestation : sérieux, ambiance, jeux de lumières très complet,
Matériel professionnel
, qualité du son, mixages soignés, rythmes

Offres >

 

Pour une Soirée de ± 50 à 150 pers. :
(Disc Jockey inclus)

Matériel :
Pilotage des Titres/Plages par Ordinateur, Programme
Ampli 2 x 250w + Hp 250w.,

Light : Régie/Modulateur Lumières,
4 Projecteurs Par-56 Led,
1 Projecteur Star Ray 250w, + 1 Blow Star
Effects divers
1 Tube Black light 36w
(Effet Black Light : Fait Ressortir le Blanc)

Forfait n° 1  720  (Jusque 2 heure du mat. 25€ ½ heure supp.) + Transport : 0,68€/km & 12€/heure + forfait installation/reprise (33€)
 

Options : Light supplémentaire  Effects

Projecteur "Aqua Ice" (Option Effect)
 

 

 

 

Pour une Soirée de ± 151 à 300 pers. :
(Disc Jockey inclus)

Matériel :
Pilotage des Titres/Plages par Ordinateur, Programme
Ampli 2 x 300w + Hp 300w., (Option : Ampli 1 x 700w + Subwoofer 500Watt + 65€)

Light : Régie/Modulateur Lumières,
6 Projecteurs Par-56 Led., ou 2 Projecteurs Icolor
1 Projecteur Star Ray 250w, + 1 Blow Star
1 Tube Black light 36w,
1 Machine à Brouillard, Effects divers

Forfait n° 2  980€   (Jusque 2 heures du mat. 25€ ½ heure supp.) + Transport : 0,68€/km & 12€/heure + forfait installation/reprise (44€)
 

JB Systems Light - Static - Colorball  
 

 


 

 

 

* Programmation Musicale à prédéfinir... (selon vos critères)... et bien entendu (dans la cohérence du bon déroulement de votre Evénement) + titres à la demande !...

A charge de l'organisateur de faire le nécessaire auprès de la
(Sabam, Sasem,...) (Droits d'auteurs) pour les soirées autres que privées

Un disc jockey (/diskʒɔkɛ/) ou DJ ([diː ˈdʒeɪ])a, est un animateur qui sélectionne, diffuse et mixe de la musique à destination d'un public, que ce soit pour une émission radiophonique, dans une discothèque ou à l'occasion d'un événement spécifique, Starnight sonorisation, l'animation professionnelle de votre soirée dansante partout en Belgique, éritable disc-jockey qui saura tirer un parti optimal de l'acoustique des lieux, disc-jockeys

Demande Urgente  Urgence (Week-end inclus)                                            Nb : Période de nouvel-Année (Saint Sylvestre) Tarifs majoré de 20%
 

 

Soirée à l'Hilton



Tous nos prix s'entendent hors tva 6%
(sauf si assujettis Européen)

Disco  Matériel Sans Dj  Location  Games  Light  
                       
Décors 
Kit Pc  [Kit Light & Sound Complet


Lydia, Abdelkader, John, Emmanuelle, Dj Kay-One, Dj King K, Mlle Luna...

Barrabas, émergence du disco, titre comme Woman. Au début des années 1970, dans les discothèques de Brooklyn, du Bronx ou de Harlem, les disc-jockeys, chansons soul ou funk danser le public. Ils remixent titres en studio, la batterie et la basse rythmer la danse ; c'est le disco mix. expérimental. bon tempo, la phrase de guitare qui va attraper l'oreille, d'habiller le rythme dansant de cordes ou de voix, Le disco est né d'une stylisation du son de Philadelphie adaptée. À New York et à Miami, c'est grâce aux discothèques et aux radios que le disco démarre et triomphe. Ensuite des artistes comme les Village People ou Cerrone se produiront sur des grandes scènes, funk, La naissance du proto-disco a plutôt lieu en 1973 avec Love's Theme, morceau non-chanté du Love Unlimited Orchestra (nº1). Cette même année sort aussi Soul Makossa de Manu Dibango. En 1974, trois titres font date : Rock Your Baby de George McCrae, Rock The Boat de The Hues Corporation et surtout Never Can Say Goodbye de Gloria Gaynor. Dans leur sillage on trouve You're The First, My Last, My Everything de Barry White et Doctor's Orders de Carol Douglas. remixeur comme Tom Moulton qui a remixé des milltitres, innovations version allongée et les chansons mixées en continu (ce qu'il a fait avec Honey Bee, Never Can Say Goodbye et Reach Out I'll Be There). format du «12" single», maxi 45 tours ou maxi 33 tours, disco mord encore un peu plus dans les classements surtout grâce à Donna Summer (Love To Love You Baby), KC and the Sunshine Band (That's The Way (I Like It)) et Van McCoy (The Hustle). reine des discothèques tandis que les Trammps deviennent une valeur sûre dans le monde de l'underground. hit des Bee Gees relookés et des groupes de studio comme Silver Convention (Fly Robin Fly). À partir de 1976, le disco fait partie du paysage, sans encore se démarquer complètement du R&B, surtout que la Motown commence à faire irruption sur le marché du 12". tendance R&B, Chic est complétée par une apparition massive du disco électroniqueI Feel Love de Donna Summer. Enfin le disco connaîtra une explosion la musique avec le film Saturday Night Fever millions pour sa suite Staying Alive). À cette époque, les discothèques  des chanteuses et des Philadelphia International Records, la maison de disques qui, en enracinant le disco, L'autre label de disques Motown, qu'épisodique, au gré des stars et des disques, Le disco est alors la musique de masse, sexualité, la vie et la nuit. affirmations du disco est l'androgynie le style, les voix pâmées des Bee Gees. depuis Amii Stewart pharaonne emplumée à Village People macho Donna Summer les femmes du groupe Boney M en lingerie sexy, ou enchaînées à un macho triomphant, vêtues à un voyage spatial, mystiques Earth, Wind & Fire pattes d'éléphant dorées sur fond d'Égypte ordinateur, de Cerrone l'Italie (Peter Jacques Band, Revanche, Macho, etc), la France (Théo Vaness, Santa Esmeralda, Sheila, B. Devotion, Patrick Juvet, Cerrone, etc), l'Allemagne (Donna Summer, Claudja Barry, Eruption, Boney M., Dschinghis Khan, etc), mais aussi le Bénélux (Patrick Hernandez, Luv', etc) et d'autres encore comme le Québec (France Joli, MTL Express, etc). Certains vont même de pays en pays comme Amii Stewart qui va du Royaume-Uni à l'Italie en passant par la France. Le succès du disco sera tel que même des rockers comme les Rolling Stones avec Miss You, Kiss avI Was Made for Lovin' You, Queen Another One Bites The Dust, Pink Floyd avec Another Brick In The Wall, ou Rod Stewart avec son fameux Da Ya Think I'm Sexy toucheront à ce rythme, considéré par leurs fans comme « le grand Satan ». Et le groupe Blondie avec Heart of Glass un des plus grand succès sur les radios et en boîte au plus fort de la vague, À noter le rôle non-négligeable que joueront les Européens dans cette musique comme Cerrone, le réalisateur artistique Giorgio Moroder (réalisateur artistique de Donna Summer entre autres), Jacques Morali et Henri Belolo (réalisateurs artistiques des Village People) ou Frank Farian (réalisateur artistique de Boney M.). Des artistes francophones (à l'origine) tels que Patrick Hernandez et Patrick Juvet connaitront un succès international, Chronologiquement, c'est un type de musique qui s'étend environ de la première crise du pétrole à l'apparition du sida. Le genre diminua autant pour des causes internes qu'externes. Tout d'abord l'offre sur le marché devint telle que l'on arriva à saturation, avec en plus une répétition abusive des artifices propres à cette musique : 1979 marque ici le sommet du genre -tout le monde ou presque veut faire du disco-. Mais c'est aussi l'apogée de campagnes anti-disco (« disco sucks ») comme l'autodafé du 12 juillet 1979 au Comiskey Park de Chicago ayant dégénéré en émeute, revanche des États-Unis contre les femmes et les noirs dont le rôle était essentiel dans le monde du disco. Bad Girls de Donna Summer, un LP louchant vers un son plus rock, ou de No More Tears, duo très variété internationale qu'elle fit avec Barbra Streisand. C'est aussi l'année où Michael Jackson reçoit son premier disque d'or, le 29 novembre, grâce au hit Don't Stop'til Ya Get Enough, qui tout en restant très disco est novateur. Et enfin c'est le moment où la Motown, qui avait en gros raté le train du disco (malgré quelques gros hits comme Love Hangover de Diana Ross et Don't Leave Me This Way de Thelma Houston en 1976 ou Heaven Must Have Sent You de Bonnie Pointer en 1979), se réveille avec entre autres une Diana Ross qui lance Upside Down en 1980, numéro 1 n'ayant rien à voir avec les années 1970. Les causes externes de désaffection partielle du public sont la nouvelle morale reaganienne, la baisse d'audience des discothèques et l'apparition du sida. Une autre cause est le changement psychologique de décennie qui a entraîné un renouvellement des formules de certaines radios. Elles étaient en cela encouragées par les compagnies qui, déçues par la baisse de leurs profits en 1979, avaient réduit leurs investissements en matière de disco, A partir des années 1980, bien que le disco soit déclaré mort dans toute la presse américaine (« Disco is dead »), la période post-disco marquera paradoxalement l'émergence de nombreux courants artistiques et culturels sur le disco, comme par exemple la mode « aqua » et les soirées spéciales de DJs (megamixs). En effet, vers la moitié des années 1980, malgré le déclin du disco, l« Disco never dies » (« le disco ne meurt jamais »). En effet, durant les années 1980, le genre disco évolua vers la Hi-NRG (prédominance des synthétiseurs, du nom d'une chanson d'Evelyn Thomas de 1983), puis la House (version entièrement électronique). Le genre disco influença également de noumbreux genres musicaux: la New wave, l'electro-pop, Sono.com, Disc-Jockey's,..., discjokey disc jokey dj, Sonorisation, disc-jockey, mariage, anniversaire, fêtes, bal, DJ, Réveillon, Nouvelle-Année, Saint Sylvester St,...,  (Depeche Mode, New Order, Pet Shop Boys, OMD, Bronski Beat) mais aussi toute la musique des clubs et discothèques (freestyle,dance, house, techno, electro, Hip-Hop et funk urban), À partir de 1987, le Funk (urban) est remplacé par la house, relecture du disco, qui entraînera une redécouverte de la musique de danse des années 1970. Cette redécouverte a été aidée par un phénomène purement commercial qui est la réédition des titres disco en disque compact, sous forme d'albums ou de compilations. Accompagnée de « megamixes », pots-pourris remixés, elle fera la fortune de Boney M. ou des Village People qui refont surface en 1988-1989. Le disco apparaît alors en cette fin des années 1980 -et plus encore lors de la décennie suivante- comme la musique d'un âge d'or convivial sans sida ni synthétiseurs envahissants. Certaines chanteuses comme Loleatta Holloway auront même plus de succès dans les années 1980-90 qu'elles n'en avaient eu auparavant, stimulées par la mode du remix, multiplication à l'infini de pseudo-nouvelles versions de leurs hits. Le remix, phénomène apparu timidement vers 1982-1984, plus largement vers 1986-1987, devient même la composante essentielle du marché de la musique de danse. On remarque aussi l'apparition de « nouvelles chansons » qui ne sont que des reliquats plus ou moins retravaillés d'anciens titres. C'est le phénomène de l’échantillonnage, le sampling, dont le précurseur est le (premier) titre rap Rapper's Delight de 1979 qui reprenait alors l'instrumental de Good Times de Chic. Au remix et à l’échantillonnage devenus rois s'ajoutent les reprises faites par les chanteurs d’origine : Gloria Gaynor rechante I Will Survive, Thelma Houston Don't Leave Me This Way et les Sister Sledge We Are Family, Lost in Music et He's the Greatest Dancer. Les reprises sont aussi un gage de succès pour un inconnu : Jimmy Somerville doit beaucoup à I Feel Love, Don't Leave Me This Way, Never Can Say Goodbye et You Make Me Feel, Take That à Could It Be Magic, Relight My Fire et How Deep Is Your Love, Kym Mazelle à Was That All It Was et Young Hearts Run Free. Une judicieuse reprise peut même revitaliser une carrière, comme l'a fait Diana Ross avec I Will Survive. Pour le public, c'est une bouffée d'air frais. Celui-ci en redemande encore et encore, années 2000 « renaissance » comme le Disco House ou encore le Disco Electro. internet, aux webradios, aux lofts musicaux). nostalgiques nouvelle génération. Les tubes disco soirées spéciales Disco-Funk. Jamiroquai, Irene Cara et Forever My Love (2006), les Scissor Sisters, Madonna et ses titres disco pop Hung Up (samplant Gimme! Gimme! Gimme! (A Man After Midnight)) et Sorry, Suzanne Palmer avec Free My Love (2007), Oliver Cheatham et Saturday Night (2007) et bien évidemment Mika et son titre Relax, Take It Easy, Mariage, Wedding, Deejay, Staff party, Sono, Sonorisation : Disc-jockey, Disck Jockey, Dj, Disc - Jokey, Disc Jokey, Disc Jockey... Sonorisation Mariage, Fêtes, Boums, Soirée, Nuit, Dancing, Discothèque, Discothèque, boîte, d.j., mixage, Halloween - Noël - Pâques - Fête des mères - Fête des pères - St Valentin - Poisson d'avril - Nouvel, Noel, Christmas Day, Fête des mères, fêtes des pères, saint valentin, Noël, pâque, anniversaire, fête des grand-mères, vœux, communion, fêtes religieuses, listes de cadeaux, naissance, Halloween - Kerstmis - Pasen - Moederdag - Vaderdag - VJ Day - April Fools - Nieuwe, Kerst, Kerstmis, Moederdag, Vaderdag, Valentijn, Kerstmis, Pasen, verjaardagen, grand  moeders, geloften, communie, religieuze feestdagen, cadeau lijsten, geboorte, Halloween, Christmas, Easter, Mother's Day - Father's Day - VJ Day - April Fools - New, Christmas, Christmas Day, Mother's Day, Father's Day, valentine, Christmas, Easter, birthdays, grand - mothers, vows, communion, religious holidays, gift lists, birth, Un disck Joske dj, d.j. pour votre soirée privée, autre, recherches, meilleure disque, cd, dvd, DJ, à The Kottage Disc jockey, à RiverWoods Beach Club DJ, à Knokke-Out DJ, à Knokke Out Zoute Auparavant DJ à Mirano Continental Auparavant DJ à Barabar Café Auparavant DJ à Just A Night Auparavant DJ à Club Clandestin Bruxelles Auparavant DJ à Le Parc Savoy Auparavant Disc jockey à Folies Bourgeoises

............................................................................................................................................................

               

Décos | Matériels | Transports | Conditions | Faq (Questions/Réponses) | Références | Occasions | Recherches | Contacts

 B-52, Tous nos Tarifs sont à jour [2017], demandes de Devis/Prix/Commandes ;
   merci d'utiliser le Système "Caddy"
 en Ligne, min. de Commande : 155€ + tva s'il y a lieu !